Accueil >  Thématiques  >  Vie automobile  > 

Stellantis : encore et toujours leader du marché

Stellantis, l’un des plus grands groupes automobiles, ne cesse d’impressionner, en se positionnant comme l’un des leaders des ventes en Europe. Du côté de l’hexagone, le groupe enregistre une nette augmentation sur le premier quadrimestre de 2024.
Stellantis : encore et toujours leader du marché
Par le 03/05/2024

Le groupe PSA, devenu Stellantis après la fusion de Peugeot-Citroën et Fiat-Chrsyler, ne cesse d’impressionner avec ses chiffres en constante hausse.

Si le groupe ne vous dit rien, ils sont derrière des marques comme Peugeot, Citroën, Fiat, Alfa Roméo, Jeep et Dodge, pour ne citer que les plus connus.

Cette alliance franco-italiano-américaine à donner naissance à l’un des plus grands groupes automobiles, en termes de chiffre d'affaires, allant même titiller le groupe Volkswagen, réputé pour être l’un des plus rentables au monde.

Des chiffres en hausse sur tous les marchés

En France, Stellantis domine sur tous les marchés. Du simple marché de l’utilitaire léger (VUL), au marché entier des véhicules à particulier (VP), en passant même par la catégorie assez restreinte du marché de l’électrique (BEV), bien que dominer par les constructeurs chinois, que Stellantis s'efforce de combattre.

Sur le marché des véhicules à particulier, Stellantis domine avec quatre de ces véhicules sur qui figurent dans le top 10 du marché sur le premier quadrimestre.

Stellantis a aussi la mainmise sur le marché des VP+VUL avec une part de marché de 31,5 % et une hausse de 6,5 % de ses immatriculations. De quoi faire jalouser un bon nombre de marques, comme Tesla, qui en ce moment ne réussit plus rien.

Six marques en nette augmentation

Le groupe possède une ribambelle de marques, mais parmi celles-là, six se démarquent.

La première est Peugeot, leader du marché VP+VUL et du marché VP des véhicules électriques sur le mois d’avril comme au cumul. La marque française signe une progression de 4,7 % sur le marché VP+VU en France, avec une part de marché de 5,5 % comparé à la même période de l’année précédente.

La deuxième marque française du groupe, Citroën, enregistre aussi un bon quadrimestre, avec une croissance de 2,7 % de ses volumes de vente, sur le marché des VP+VU. La marque au chëvron enregistre une nette progression sur ses ventes de VUL, avec une progression de 9,3 %, pour une part de marché de 143 %.

De son côté, Jeep affiche une progression record de 138,5 % sur le quadrimestre, dont 361,2 %, rien que sur le mois d’avril, sur ses volumes de ventes VP.

La marque leader italienne, Fiat, voit quant à elle ses ventes VP+VUL augmenter de 12,8 % et ses ventes de VP augmenter de 28,4 %. Tout ça grâce à la Fiat 500e et à la Fiat 600e, qui recevra prochainement une version Abarth.

Avec les récentes annonces du Grandland ou du Frontera, Opel ne lésine pas et termine le quadrimestre avec une hausse de ses volumes de vente de 20,4 %.

Du côté des premiums, Alfa Roméo enregistre une hausse de 24,1 %, porté par son Tonale, dont ses ventes sont en hausse de 21,3 %. On espère le même avenir au Junior, récemment vu à la Milan Design Week.

La 208, leader incontesté 

Peugeot est le leader des ventes sur le marché de l’électrique, avec notamment un véhicule phare, sa E-208. Cette dernière connaît une augmentation significative de ses ventes de 60,1 % par rapport à l'année précédente. 

Stellantis : encore et toujours leader du marché 0

La 208 occupe les premières places des podiums des ventes en France depuis un moment maintenant, avec une part de marché de 5,5 %.


Version Desktop - 1738-1743-12113-canalauto-amp0-device-1604571213