Accueil >  Modèles et marques  >  Actu des marques  > 

La marque Tesla et sa production connaissent une baisse significative

Tesla connaît actuellement la pire période de son histoire. Sur tous les plans, Tesla est en baisse. La marque américaine, plus gros vendeur de voitures électriques de 2023, doit renverser la tendance avec ses prochains Cyber Truck et Roadster.
La marque Tesla et sa production connaissent une baisse significative
Par le 04/04/2024

Tesla connaît, à ce jour, une baisse de livraison de ses véhicules électriques lors du premier trimestre de 2024, comparé à celui de l’année dernière à la même période. 386.810 véhicules livrés au total, contre les 457.000 attendus par le consensus des analystes. La production de la marque américaine est aussi en baisse, passant à 433.371 véhicules produits, soit une baisse totale de -8,5 %.

Tesla rentre dans l’une de ses pires périodes, depuis le début de son histoire, qui nécessite évidemment l’action d’un homme, Elon Musk. Sans quoi, “ des jours plus sombres pourraient se présenter et pourraient affecter Tesla sur le long terme”, précise le groupe américain.

Une baisse logique 

Depuis le début d’année, Tesla connaît une baisse. Non seulement de production et de vente, mais aussi de prix de ses modèles. La Tesla Model Y, emblème de la marque, est passé de 46 990 €, à 42 990 €, soit 4 000 € de moins, avant bonus écologique.

Pourquoi baisser le prix de ses modèles phares ? Tout ça est grandement dû à la concurrence qui devient de plus en plus rude.

Tesla Model Y

Bien que pionnier dans le domaine, Tesla n’arrive plus à convaincre dans des pays où les voitures électriques locales sont en expansion. La Chine, l’un des principaux marchés de Tesla, accueille l’un de ses plus grands concurrents, BYD, qui en profite d'ailleurs pour s'exporter de plus en plus et s'attaquer au marché européen. L’entreprise chinoise a réussi l’exploit de voler le titre de plus gros vendeur de véhicules électriques à Tesla, lors du dernier trimestre de 2023.

La marque américaine connaît aussi de puissants concurrents en France, notamment avec la Peugeot e-208, la nouvelle Mégane E-tech électrique ou la Dacia Spring qui talonnent le constructeur américain de près. En ce début de 2024, lors du mois de février, la Peugeot e-208 est même passée devant la Tesla avec 4 132 immatriculations, contre seulement 1 982 immatriculations pour la Model Y.

Des problèmes et encore des problèmes

Si vous n’avez pas suivi, l’un des problèmes majeurs de Tesla est lié à la production de ses voitures.

Durant le premier trimestre de 2024, Tesla a connu quelques épines. L’une d’entre elle est l’incendie d’un pylône électrique en mars, qui avait mis, pendant plusieurs jours, à l’arrêt la seule usine de Tesla en Europe durant plusieurs jours. 

D’après le groupe, sa baisse de production s’explique aussi par des problèmes d’acheminement, principalement liés à des tirs de missiles sur les navires, par les Houthis, en pleine mer Rouge.

Pour finir avec les mauvaises nouvelles, Tesla connaît un grand crash boursier. Vous n’êtes pas sans savoir que Tesla est l’une des actions les plus côtés en bourse, grâce à un président qui sait comment influencer le marché. L’action Tesla a perdu, en seulement un mois, 5,39 % de sa valeur.

Màj : La mésaventure Tesla continue, la marque américaine annonce réduire son effectif interne de 10 % !


Version Desktop - 1747-1732-12030-canalauto-amp0-device-419586638