Accueil >  Modèles et marques  >  Actu des marques  > 

L'invasion du secteur automobile par les géants de la tech

Après une phase de collaborations entre constructeurs automobiles et entreprises technologiques, comme entre Renault et Google, on assiste à une tendance où de nombreux mastodontes du numérique investissent dans le secteur automobile.
L'invasion du secteur automobile par les géants de la tech
Par le 15/04/2024

Cette évolution est rendue possible grâce aux transformations majeures qui touchent l'industrie automobile, notamment l'avènement des véhicules électriques et connectés. "L'arrivée du véhicule électrique a pour tendance de faire sauter le verrou du véhicule thermique et du coup, cela ouvre la possibilité pour de nouveaux acteurs de regarder un marché mondial de plus de 90 millions de véhicules qui est beaucoup plus accessible aujourd'hui qu'il ne l'était il y a quelques années", explique Guillaume Crunelle, responsable des activités automobiles chez Deloitte.

Cette ouverture du marché automobile attire de nouveaux entrants, souvent issus du monde de la technologie, qui voient dans ce secteur en pleine mutation des perspectives de croissance alléchantes. Les constructeurs traditionnels doivent désormais faire face à la concurrence de ces nouveaux venus, qui apportent avec eux de nouvelles approches et innovations.

Samsung et Xiaomi, les pionniers technologiques de l'automobile

Deux exemples récents illustrent cette tendance. Tout d'abord, le géant sud-coréen Samsung, deuxième fabricant de smartphones au monde, qui annonce pour 2026 une batterie révolutionnaire permettant de recharger une voiture électrique en seulement 9 minutes et offrant une durée de vie record.

Ensuite, le groupe électronique chinois Xiaomi, qui vient de lancer sa première voiture, une berline dont 100.000 exemplaires ont été commandés en seulement 48 heures.  Cette entrée fracassante sur le marché automobile montre la volonté de Xiaomi de s'imposer rapidement comme un acteur majeur dans ce secteur.

Si les véhicules ne sont pas directement produits par la marque, ils sont vendus par ses derniers. Amazon vend désormais des véhicules de la marque Coréenne Hyundai.

Equipée par Xiaomi pour la partie logicielle et électronique, la SU7 est cependant produite par le constructeur local BAIC. (Crédits : Reuters)

Les défis à relever pour les entreprises technologiques

Cependant, réussir à produire des véhicules en masse et à se différencier sur un marché très concurrentiel n'est pas une mince affaire. Apple en a fait l'expérience, après 10 ans de travaux, 2.000 salariés mobilisés et près de 10 milliards de dollars dépensés, le géant américain a finalement renoncé à son projet de voiture autonome.

Les entreprises technologiques devront donc relever de nombreux défis pour s'imposer dans l'automobile, notamment en termes de production, de logistique, de sécurité et de réglementation. Mais leur arrivée dans ce secteur pourrait bouleverser les équilibres et accélérer l'innovation.


Version Desktop - 1747-1732-12056-canalauto-amp0-device-1396472052