Accueil >  Thématiques  >  Vie automobile  > 

Finis les petits papiers verts, place maintenant au digital.

Le 1ᵉʳ avril 2024 a vu un emblème de l’automobile disparaître: la vignette verte des assurances. Après le permis, voici nos précieuses cartes vertes qui disparaissent de nos portefeuilles. L’administration française se dématérialise.
Finis les petits papiers verts, place maintenant au digital.
Par le 04/04/2024

L’heure de la révolution a sonné. Depuis 1986 Chaque voiture roulant en France devait s’équiper de sa petite vignette verte envoyée au préalable par l’assurance. C’en est à présent de l’histoire ancienne et l’automobiliste pourra, s’il le veut, s’acquitter de sa vignette verte.

Attention, cela ne veut pas pour autant dire que l’assurance n’est plus obligatoire. L’affichage de la vignette l’attestant est en revanche devenu optionnelle.

L’amende encourue pour un défaut d’assurance reste une amende forfaitaire de 750 euros à laquelle peuvent s’ajouter des peines complémentaires.

Qu’est-ce qui change ?

Pour peu que votre immatriculation soit bien rattachée à votre assurance, alors rien ne changera pour vous.

L’amende de 35 euros pour l'oubli ou la non-conformité de l’étiquette verte devient aussi de l’histoire ancienne. Ce qui facilitera grandement la vie des conducteurs les plus étourdis.

Ce sera aussi plus simple pour la police de vérifier les conducteurs assurés lors d’un contrôle, et ce, seulement en relevant leurs plaques d’immatriculation.

Avant de vous hâter de retirer votre étiquette verte, assurez-vous que votre véhicule est bien inscrit dans le fichier des véhicules assurés sur ce site : https://www.consultation-fva.fr. S’il ne l’est pas, rapprochez-vous de votre assurance pour qu’il le soit.

Un système pour la répression des fraudes

Ce nouveau système a pour première vocation la répression des fraudes. En France, plus de 680 000 véhicules rouleraient sans assurance.

Le gouvernement donne même quelques chiffres clés. En 2022, se serait 229 personnes qui seraient décédées dans un accident impliquant un véhicule non assuré.

En 2022 toujours, le montant versé aux victimes de conducteurs non-assurés par le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) s’élevait en 107 millions d’euros.

À présent, les policiers ou les radars n’auront qu’à rentrer votre plaque d'immatriculation dans les fichiers, afin de vérifier si oui ou non, vous êtes en règle.

Vers une numérisation de tous nos papiers 

Cette mesure, décrétée le 8 décembre 2023, permettrait, selon Le Parisien, « une économie de 63 millions d’euros et le rejet de 1 200 tonnes de CO2. »

Depuis le 14 février 2024, le permis de conduire est dématérialisé et peut désormais être présenté uniquement sur nos smartphones. De quoi faciliter les contrôles et limiter les pertes et oublis.

Application smartphone

La carte grise quant à elle est la prochaine sur la liste. Sa dématérialisation n’est à présent qu’une question de temps pour cette dernière. 

Dans un futur proche, on pourra sortir de chez nous avec simplement nos clés et notre téléphone portable. La carte grise, le permis et les papiers d’assurances ne seront plus que des vieilleries optionnelles.

Une économie de temps, mais aussi d’argent, c’est le mot d’ordre de cette nouvelle réforme qui ne manquera pas de ravir le cœur des automobilistes. En revanche, il faudra penser à disposer d’un téléphone chargé…


Version Desktop - 1738-1743-12024-canalauto-amp0-device-654328539