Accueil >  Modèles et marques  >  Electriques  > 

Lamborghini Urus SE : du Bizzarrini à l’hybride rechargeable

À l’occasion de l’Auto China 2024 de Pékin, Lamborghini a présenté le restylage de son best-seller, le Urus SE. Cette nouvelle version plus aérodynamique que la précédente reçoit aussi une autre modification majeure, son hybridation.
Lamborghini Urus SE : du Bizzarrini à l’hybride rechargeable
Par le 26/04/2024

Après l’Alfa Roméo, qui a sorti son Junior uniquement en version hybride et 100 % électrique, c’est maintenant au tour du légendaire Lamborghini de passer ses modèles à l’hybride.

Une phase intermédiaire avant un passage définitif au zéro émission, fin 2024, afin de faire un peu mieux passer la pilule auprès des habitués.

Prise pour la recharge du nouveau Urus SE 2024

Le Lamborghini Urus, premier SUV de la marque, devenu de loin son best-seller, malgré les nombreuses critiques que ce dernier a pu recevoir, s’est vendu à plus de 20 000 exemplaires depuis sa production en 2017.

Une nouvelle face extérieure

Présenté à l’occasion de l’Auto China 2024, auquel Mercedes y a été avec son nouveau Classe G ou sa nouvelle AMG GT 63 S E PERFORMANCE, le Lamborghini Urus SE a quant à lui retenu l’attention des plus passionnées.

Un restylage qui va de pair avec une hybridation, mais pas que, car ce nouvel Urus reçoit aussi une nouvelle plastique.

Désigné afin d’améliorer les performances aérodynamiques de ce dernier, le capot, la calandre et l’arrière du véhicule ont été revus par la marque italienne, rappelant même certains traits de la Lamborghini Revuelto et Gallardo. Une nouvelle identité numérique permettra aussi aux clients de mieux différencier le nouvel Urus SE. Ces feux Matrix LED s’inspirent de la forme de la queue du taureau, emblème de la marque.

Face avant de Urus SE 2024

Directeur du design de Lamborghini, Mitja Borkert

Nous nous sommes inspirés du Revuelto avec le capot moteur flottant, réalisant un design avant très propre et musclé. Le système d'éclairage avant de pointe intègre une nouvelle signature DRL distinctive. L'arrière met l'accent sur une posture plus large avec un accent sur le nouveau diffuseur et les plaques d'immatriculation bas montées, tandis que la grille arrière s'inspire des voitures de sport Lamborghini comme la Gallardo.

Face arrière du Urus SE 2024

Un intérieur légèrement touché

Niveau intérieur, le nouvel Urus reçoit aussi quelques améliorations assez discrètes, pour renforcer la philosophie de Lamborghini, “feel like a pilot”.

Intérieur du nouveau Urus SE 2024

L’intérieur bénéficie d’un écran central plus grand, de bouches d’aération légèrement retravaillées, donnant à tout cet ensemble un look plus homogène et horizontal.

Un V8 hybride rechargeable

Le gros du travail de ce restylage réside dans le moteur. On retrouve toujours le V8 4,0 L Biturbo, qui a été baissé à 620 ch et 800 Nm, mais, avec le moteur électrique de 192 ch et 483 Nm, ce dernier atteint une puissance combinée de 800 ch et 950 Nm de couple.

Avec sa boite automatique 8 rapports et ses 4 roues motrices, le Urus SE fait le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, soit un dixième de plus que l’URUS S. 

Le nouveau SUV électrique peut parcourir une distance de 60 km en 100 % électrique, et permet de réduire les émissions du véhicule de 80 %. Peut-être qu’il pourra échapper au malus écologique une fois arrivé en France… 

Cette puissance est répartie entre différents modes de conduite. Les six modes de conduite déjà présents sur l’Urus sont donc maintenant rejoints par quatre autres modes, grâce au moteur électrique, ce qui fait de cet Urus SE une voiture avec des personnalités polyvalente et changeante selon l’humeur du pilote.


Version Desktop - 1747-1748-12103-canalauto-amp0-device-1496517857