Accueil >  Thématiques  >  Vie automobile  > 

Plafonner le prix des carburants à 1,50 euro une pétition populaire

Alors que les prix à la pompe ont considérablement augmenté depuis le début de l'année, l'association française des usagers, 40 millions d'automobilistes, a lancé une pétition pour plafonner le prix des carburants à 1,50 euro le litre.
Plafonner le prix des carburants à 1,50 euro une pétition populaire
Par le 17/04/2024

Cette initiative fait écho au mouvement des gilets jaunes de 2018, qui avait également été déclenché par la hausse du coût des carburants.

Une pétition qui rassemble plus d'un million de signatures

La pétition, lancée mercredi, a déjà recueilli plus d'un million de signatures, en seulement quelques jours. Une mobilisation massive qui témoigne du ras-le-bol des automobilistes face à l'envolée des prix. En effet, le litre de SP98 se négocie désormais autour de 1,99 euro, tandis que le gazole atteint 1,81 euro. Soit une hausse de 32 centimes pour le SP95 et de 21 centimes pour le gazole en un an, représentant un surcoût moyen de plus de 200 euros par an pour chaque automobiliste.

Une fiscalité jugée trop lourde

Selon l'association, cette situation n'est plus tenable et l'État doit agir d'urgence pour réformer la fiscalité sur les carburants. Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes, pointe du doigt la part importante des taxes, qui représentent environ 60% du prix final à la pompe. Pour lui, il s'agit d'une "sur-fiscalité" qui pénalise lourdement les automobilistes.

En effet, en plus de la TVA, les automobilistes français doivent s'acquitter de nombreuses taxes spécifiques, que ce soit lors de l'achat de leur véhicule ou lors de chaque plein de carburant. Avec près de 2 600 euros de taxes par automobiliste, la France se distingue comme le pays européen le plus taxé en matière d'automobile.

Un enjeu de pouvoir d'achat et de mobilité

Cette situation met en péril l'accès à la mobilité pour de nombreux Français, pour qui la voiture reste le seul moyen de transport viable pour effectuer leurs déplacements du quotidien. Selon l'association, 73% des automobilistes estiment que leur véhicule est indispensable dans leurs trajets, malgré des coûts d'achat et d'entretien élevés.

Aujourd'hui, posséder un véhicule représente le deuxième poste de dépense des ménages français, juste après le logement. Dans un contexte d'inflation élevée, autour de 5% en 2023, cette hausse du coût des carburants pèse lourdement sur le pouvoir d'achat des Français.

Une mobilisation citoyenne pour préserver la mobilité

C'est pourquoi l'association 40 millions d'automobilistes se bat depuis sa création en 2006 pour défendre le "pouvoir-rouler" des Français. À l'écoute des usagers de la route, elle fait remonter leurs problématiques auprès des pouvoirs publics, notamment sur les prix des carburants, les tarifs de stationnement ou encore les taxes sur l'achat des véhicules.

Avec cette pétition qui a déjà franchi le cap du million de signatures, l'association entend peser dans les débats pour obtenir une réforme de la fiscalité sur les carburants routiers. L'objectif est de garantir que les prix affichés à la pompe restent toujours inférieurs à 1,50 euro, un seuil jugé acceptable par les automobilistes.

Cette mobilisation citoyenne, qui fait écho au mouvement des gilets jaunes, montre l'importance de la question de la mobilité pour les Français. Face à l'envolée des coûts, les automobilistes attendent des réponses concrètes de la part des pouvoirs publics pour préserver leur accès à la route et leur pouvoir d'achat.


Version Desktop - 1738-1743-12070-canalauto-amp0-device-965635005